Instauré par les assureurs pour inciter à la prudence en voiture, le bonus/malus peut fortement impacter votre prime d’assurance auto. Vous avez certainement souscrit une assurance et bénéficiez peut-être de ce bonus, mais que faut-il vraiment retenir à propos ? Ce guide vous présente le bonus/malus de façon explicite.

Qu’est-ce que le bonus/malus en assurance auto ?

Également appelé « coefficient de réduction-majoration (CRM) », le bonus/malus appartient à un système unique lié aux assurances auto en France. Lorsque vous vous assurez pour la première fois, votre bonus-malus équivaut à 1 ou à 100 %. Il sert à récompenser les bons conducteurs et à pénaliser les imprudents.

Ainsi, lorsque votre responsabilité n’est engagée dans aucun accident durant une année, vous bénéficier d’un bonus. Dans ce cas, votre cotisation d’assurance auto diminue. Inversement, lorsque vous êtes responsable d’un sinistre, un malus vous sera attribué. Contrairement au bonus, le malus a pour conséquence, l’augmentation de votre prime d’assurance.

Le système du bonus/malus concerne principalement les véhicules terrestres à moteur. Quant aux cyclomoteurs de moins de 80 cc, l’assureur peut décider ou non d’appliquer le principe du bonus/malus.

Comment calculer le bonus/malus ?

Le calcul du bonus/malus par l’assureur se fait en fonction des sinistres s’étant produit au cours des douze derniers mois. Après une année de conduite sans sinistre, votre bonus/malus bénéficie d’une réduction de 5 %. Vous n’aurez donc qu’à multiplier votre bonus/malus précédent par 0,95 pour avoir votre nouveau CRM.

Par contre, un accident dans lequel votre responsabilité est totale donne lieu à une majoration de 25 % de votre bonus/malus initial. Pour connaître votre CRM dans ce cas, il suffit de multiplier votre solde de point initial par 1,25. Cette augmentation (malus) conduit généralement à un bonus/malus supérieur à 1 ou à 100 %.

Par ailleurs, en cas de responsabilité partielle dans un sinistre, la majoration appliquée est réduite à 12,5 %. Le CRM précédent devra donc être multiplié par 1,125. Néanmoins, il est possible de connaître votre CRM sans le calculer. En effet, le bonus/malus est inscrit dans le relevé d’information. Ce document fournit des détails sur tous les éventuels sinistres enregistrés au cours des cinq dernières années. Vous pouvez également le connaître en vous référant à votre avis d’échéance.

Quel lien y a-t-il entre le bonus/malus et la prime assurance auto ?

De façon théorique, si vous avez un CRM égal à 14, il faudra payer le prix total de votre prime d’assurance auto. Au cas où il serait égal à -4, vous bénéficiez d’une réduction sur prime d’environ 50 %. Si par contre votre degré de bonus/malus atteint 22, vous aurez à payer pratiquement le double de la prime normale.

Pour information, le nombre de degré bonus/malus et les pourcentages de primes correspondants peuvent varier d’un assureur à un autre. Par conséquent, il vaut mieux prendre connaissance des conditions générales de votre assurance automobile avant souscription. Ceci vous permettra de connaître le pourcentage de prime proposé pour chaque niveau de bonus/malus.

Généralement, votre CRM est reconduit par votre nouvel assureur. Cependant, votre nouvelle compagnie d’assurances peut tenir compte de certains paramètres pour estimer votre degré. Il s’agit essentiellement de l’ancienneté de votre permis de conduire, de l’usage privé ou professionnel de votre voiture, et du nombre d’accidents déjà enregistrés.